icon_user icon_forum icon_facebook icon_twitter icon_send_message icon_rss

Sciences
fond_titre_article

Ariel lave les soupçons

Un diaporama met en cause les contenances des bouteilles de lessive liquide Ariel. Prendrait-on les consommateurs pour des tâches ?

Faux Faux
01/10/2009 Par hoaxbuster
Pertinence
Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide

C'est à n'y rien comprendre... La nouvelle bouteille d'Ariel liquide étiquetée comme contenant 10% de produit en plus que l'ancienne se retrouve moins remplie de 10% que celle d'avant... Tout ça pour obtenir un nombre de lavages supérieur mais finalement identique vu qu'il est possible d'en faire deux de plus.

 

On nage ne plein surréalisme et les internautes s'en donnent à coeur joie pour relayer ce bel exemple de communication.

 

Renseignements pris, il s'avère en fait d'une "erreur" de l'internaute ayant propulsé sa découverte sur le net. En effet, pour appuyer sa théorie, sans le savoir il a comparé une bouteille datant de 2005 avec une bouteille de 2009.

 

Selon Julien Witenberger, du Département des Relations Extérieures de Procter & Gamble France, "plusieurs générations de produits séparent les bouteilles d’Ariel comparées dans la présentation. Selon le code de production, l’ancien produit présenté a été fabriqué en 2005, le nouveau produit date de 2009". La formule ayant changé entre temps, Ariel a proposé une bouteille différente en 2008. Le "nouveau" cru 2009 étant donc à comparer au cru 2008 et non à l'ancien.

 

2005 => contenance 1,5 litre => 20 lavages
2008 => contenance 1,26 litre => 18 lavages
2009 => contenance 1,4 litre => 20 lavages

 

Les 10 % supplémentaires s'appliquent donc bien sur la bouteille de 2009 par rapport à celle de 2008. Le nombre de lavages étant identique avec un dosage inférieur (70 ml par lavage en 2009, contre 75 ml par lavage en 2005).

 

Aucun doute possible, Ariel est donc complètement transparent. Pour une fois que la société Procter & Gamble peut communiquer dans le sens du consommateur sans risquer de passer pour le grand méchant loup, il aurait été étonnant qu'elle ne le fasse pas. Comme quoi, parfois, des rumeurs infondées et potentiellement nuisibles peuvent finalement avoir des répercussions positives sur l'image d'une société...

Donnez nous votre avis

hoaxbuster
Rédacteur Hoax
mots-clés : Sciences - Rumeur
0 contribution


Top 10
fond_titre_article