icon_user icon_forum icon_facebook icon_twitter icon_send_message icon_rss

Médias et Techno
fond_titre_article

Fake Photo de Libé

Dans un article du 20 janvier Libération reprend une dépêche AFP illustrée d'une photo bien étrange... Repérée sur Facebook, c'est la marrade assurée. Quoique...

Faux Faux
01/01/2015 Par hoaxbuster
Pertinence
Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide

Une fois de plus, les quolibets vont bon train sur les réseaux sociaux et nombreux sont ceux qui se demandent comment le quotidien va bien pouvoir justifier ce qui, à leurs yeux, semble inexplicable autrement que par un fake.

 

 

 

Bah oui, tu as raison de poser cette question Blah blah blah 2013 : "comment des hommes au loin peuvent-ils être plus grands que la ville au 1er plan ?" (le statut étant "public", il n'a aucun caractère confidentiel et peut donc être retranscrit ici)

 

Plusieurs solutions :

  • les hommes sont des géants vraiment très, très géants
  • Libé (ou l'AFP en l'occurrence) a failtoshoppé la photo
  • Il ne s'agit pas d'une ville en contrebas mais d'autre chose de beaucoup plus petit

 

Dans l'esprit du groupe Blah Blah Blah 2013, il ne fait aucun doute que le fake tient la méga grosse côte et qu'il va pouvoir en faire bénéficier tous ses lecteurs .

 

Hélas, malgré un sens de l'observation aiguisé doublé d'un sens de l'humour tout à fait en rapport, il ne se rend pas compte que la source de la photo ou de l'article n'est pas Libé mais l'AFP. Hélas, parce que sinon il aurait pu facilement retrouver le "making off" de la photo sur le blog de l'AFP et ainsi ne pas avoir à admettre que le fake, c'est son statut Facebook, et non l'article de l'AFP :

[photo originale avant recadrage]

 

La ville qui n'en est pas une :

Ce qui apparaît en contrebas de la colline n'a rien à voir avec une quelconque ville ! Il s'agit en fait de ruines (le photographe pense qu'il pourrait s'agir des vestiges d'un cimetière). La ville de Kobané se trouve du côté non-visible de la colline et n'apparaît donc pas sur la photo.

 

Les explications photo de l'AFP :

Pour prendre ses photos, Aris Messinis a utilisé un téléobjectif de 400 mm ainsi qu’un multiplicateur de focale, une bague que l’on visse entre l’objectif et le boitier et qui lui a permis d’augmenter la focale jusqu’à 600 mm. C’est le matériel qu’utilisent les photographes professionnels lors des matches de football, afin d’obtenir des images au plus près de l’action tout en restant sur les bords du terrain.
 
 
Une optique aussi puissante a pour effet d’écraser les perspectives, ce qui explique l’impression de disproportion entre les militants au sommet de la colline et les voitures au premier plan. L’image est, de plus, brouillée par la brume de chaleur qui montait du sol, comme on peut le voir sur cette vidéo également tournée par Aris Messinis.

Donnez nous votre avis

hoaxbuster
Rédacteur Hoax
0 contribution


Top 10
fond_titre_article