icon_user icon_forum icon_facebook icon_twitter icon_send_message icon_rss

Santé COVID-19
fond_titre_article

En pleine épidémie de Covid19, une photo d'une gare bondée fait le buzz

La photo d'une foule massée dans une gare, fait le buzz depuis plusieurs jours. Certains y voient les conséquences directes du couvre-feu COVID19. Comme souvent, c'est plus complexe que ça.

Faux Faux
04/11/2020 Par JR
Pertinence
Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide

Les légendes accompagnant la photo font clairement allusion au couvre feu instauré par le gouvernement - entre 21h et 6h - comme c'est le cas ci dessous.

Lyon la Part Dieu vendredi 23 octobre au soir!
N'oubliez pas 6 maxi à table et personne après 21h! pic.twitter.com/lhVBm0Lkhc

— Un jour viendra! (@mixieer56) October 24, 2020

 

 

 En cherchant les dernières informations au sujet de la Gare de Lyon Part Dieu, on apprend que ce jour-là, la gare a été évacuée suite à une alerte à la bombe.

Plusieurs jours après la publication de cette photo - et au vu du buzz déclenché - l'auteur de la photo a contacté 20 minutes :

"Lorsque je suis arrivé à la gare, en milieu d’après-midi, c’était complètement fou, il y avait énormément de monde, on était bousculés de partout, se souvient-il. Comme je suis amateur de photo, par réflexe, j’en ai pris trois et en ai envoyé une à ma compagne pour la prévenir que je serai en retard. Et puis je me suis dit que j’allais quand même en mettre une sur mon compte Facebook, pour illustrer le bazar ambiant." La capture d’écran ci-dessous l’atteste.

Il admet ensuite avoir mal contextualisé la photo:

"J’avoue que j’étais un peu en colère qu’on autorise les gens à partir en vacances, tout en imposant un couvre-feu, poursuit-il. C’est pourquoi j’ai mis ce commentaire, qui était ironique. Mais il ne reflète pas la réalité. En photo, la règle d’or, c’est de contextualiser, et je ne l’ai pas respectée.", ce qu’il a fait depuis.

 

Personne ne nie que la mise en place du couvre-feu a sûrement posé des problèmes en ce qui concerne la fréquentation dans les transports. Mais dans ce cas précis, il est clair que la cause principale de cette foule compacte est l'alerte à la bombe.

Et on en revient souvent au même cocktail. Un événement important (alerte à la bombe), dans un contexte pesant (un couvre feu). L'image est partagée sans indiquer le contexte ou les faits. Par la suite, la viralité de l'image dépasse son auteur et les "infos" qu'elle véhiculent deviennent incontrôlables.

Pour la petite histoire, la personne qui a déclenché l'alerte à la bombe a été placée en soins psychiatriques.

Donnez nous votre avis
IMG PAR DEFAUT

JR
mots-clés : A la une - Santé - COVID-19
0 contribution


Top 10
fond_titre_article